Travaux de construction sur le littoral : Plus d’inquiétudes pour les populations côtières d’Aného

Les populations côtières et paysannes d’Aneho n’ont plus à s’inquiéter des répercussions des travaux de construction des ouvrages de protection de la côte qui ont démarré dans le compte du projet WACA ResIP.

Interrogé à ce sujet à Sharm El-Sheikh (Egypte), le coordinateur du projet WACA ResIP, Dr Adou Rahim Alimi, a confié à Vert-Togo qu’une étude d’impact environnemental a été réalisée pour prendre en compte toutes sortes de dommages qui seront occasionnés par ces travaux.

« Cette étude a été assortie d’un plan d’action de réinstallation qui recense l’ensemble des dommages qui peuvent être créés aux moyens d’existence des gens. Ce document prévoit l’indemnisation de ceux qui seront impactés par l’érosion côtière. », a-t-il affirmé.

Projet WACA RESiP : 100 ha des berges du lac boko reboisées

Et sur ce volet, a-t-il assuré « Cette indemnisation a été faite. Dans tous les cas, toutes les mesures ont été prises pour atténuer les désagréments. Toutes les victimes ont été indemnisées.» Outre la question des indemnisations, le coordinateur assure également que les autres désagréments seront pris en charge, notamment, l’organisation du travail à certaines heures pour ne pas déranger la quiétude des populations côtières.

Sur la question de l’endommagement des maisons dans le cadre des travaux, il se veut rassurant, tout en précisant que les mesures sont également prises. « Il n’y a pas de maisons impactées à Aného. Au niveau d’Agbodrafo, c’est une maison en ruine, mais l’occupant a été indemnisé. Quand on prend votre bien on vous le paie comme si c’était neuf. La compensation est au prix du neuf. »

WACA RESIP : La construction d’une centaine de toilettes et puisards écologiques lancée dans Lacs 1

Pour le coordonnateur, aujourd’hui les techniques sont efficaces pour stabiliser l’érosion côtière au Togo. « Les épis ont cette fonction. On les place perpendiculairement à la mer.» Mais, souligne-t-il, « le vrai problème, c’est le déséquilibre au niveau du transport de la dérive sédimentaire. Quand la mer coule, elle le fait en transportant les sédiments. »

Pour information, les grands travaux transfrontaliers de protection de la côte Togo-Bénin ont été lancés jeudi 03 novembre 2022 à Aného, à la faveur d’une cérémonie présidée par le Premier ministre togolais, Victoire Tomégah-Dogbé.

 

- Publicité -spot_img

Laisser un commentaire

lire la suite

Articles récents